La voix est en train de devenir une interface primaire. Dans nos maisons, nos voitures, nos applications mobiles… cette dernière est partout. Nous pouvons éteindre les lumières, commander de quoi manger, acheter nos provisions hebdomadaires et écouter nos albums préférés en utilisant simplement la plus naturelle des interfaces: notre voix! Cela est maintenant réalisable grâce aux enceintes connectées telles qu’Amazon Echo et Google Home. La grande utilité et l’amusement que peuvent apporter ces appareils sont sans limites, néanmoins, est-il sûr d’installer ces modestes dispositifs sur une table de chevet ou dans un salon, sachant qu’ils ont la capacité d’écouter chacune de nos paroles?

Enceintes Intelligentes et Vie Privée

En quoi consistent les enceintes connectées?

La technologie de reconnaissance vocale, telle que le Siri d’Apple, est présente depuis un bon moment. Cependant, les enceintes vocales comme Amazon Echo et Google Home changent complètement la donne. Ces dernières aspirent à être vos assistants virtuels et à transformer la façon dont vous interagissez avec votre foyer, vos autres appareils électroniques et même vos groupes de musique préférés. Basées sur l’intelligence artificielle activée par la voix, les enceintes peuvent être connectées à une tierce partie d’Internet liée aux appareils électroniques, comme un thermostat ou des portes de voitures, ce qui vous permet de commander et de contrôler les choses en utilisant votre voix. Les enceintes connectées sont équipées d’un microphone relié à internet, et elles sont constamment en train d’attendre d’entendre le mot ou l’expression qui permet leur déclenchement. Quand un utilisateur active une enceinte connectée pour faire une requête, cette dernière envoie un enregistrement ou un flux audio de la demande vers un serveur dans lequel une réponse est formulée puis apportée. Les extraits audio sont stockés à distance et avec les deux appareils d’Amazon et de Google vous pouvez les consulter et les supprimer en ligne. Toutefois, il n’est pas certain que les informations restent sur les serveurs après leur suppression. De plus, les enceintes enregistrent les requêtes seulement sur le moment, même si avec le progrès il est possible d’effectuer plus d’actions avec, comme dicter des mails à envoyer. Où ces informations seront donc gardées?

Enceintes Intelligentes et Vie Privée

Votre voix est envoyée vers le cloud seulement si vous avez déclenché votre enceinte vocale avec une expression spécifique.

Etant donné que les enceintes connectées sont conçues pour s’activer et enregistrer dès le moment où elles entendent leur expression d’activation, il pourrait y avoir des cas où les conversations soient sauvegardées sans que vous le sachiez. Un procureur a même émis un mandat afin de voir si un Echo suspect pouvait contenir des preuves pour la résolution d’un cas impliquant un meurtre.  Les enceintes connectées n’ont pas encore la capacité de différencier les voix, elles peuvent donc être activées par n’importe qui. C’est un fait dont Burger King a tiré profit dans sa récente publicité télévisée qui a remporté le prix des Lions de Cannes. A la fin du spot publicitaire, l’acteur met en marche Google Home afin de lui faire réciter la description Wikipédia du célèbre Whopper Burger en disant “OK Google, qu’est ce qu’un Whopper Burger?!”. Cela nous mène à nous demander, comment pouvons-nous rester en sécurité dans une maison dotée de microphones activables par la voix?

Votre intimité en péril?

Du coup, les hackers peuvent-ils exploiter les codages clandestins de ces appareils et écouter ce que vous dîtes? Rien est impossible, même si Google et Amazon ont pris les précautions nécessaires pour mettre fin aux écoutes téléphoniques. En outre, les fichiers audio envoyés dans leurs data-centers sont codés, ce qui signifie que même si le réseau est compromis, il est peu probable que les enceintes connectées puissent être utilisées comme des outils d’écoute. Une personne détenant votre mot de passe Amazon ou Google et voyant vos interactions reste le risque le plus important, donc soyez sûrs d’utiliser un mot de passe en béton, vous devriez même considérer 2 facteurs de sécurité.

Que pouvez-vous faire?

Si l’idée d’une enceinte connectée pouvant vous écouter à n’importe quel moment vous met mal à l’aise, vous pouvez la mettre en sourdine manuellement ou changer vos paramètres de compte pour rendre la rendre plus sûre. Des options de protection de mot de passe sont disponibles avec les enceintes, il en existe également qui jouent une tonalité particulière indiquant que les appareils sont actifs et peuvent enregistrer. Vous pouvez aussi vous connecter sur vos comptes Amazon ou Google et supprimer tout votre historique vocal (que cela soit individuellement ou en vrac). Afin de le faire pour votre appareil Google, accédez à myactivity.google.com, cliquez sur les trois points verticaux dans la barre intitulée “My Activity”, et trouvez “Delete activity by” dans le menu déroulant. Cliquez sur “All Products” puis choisissez “Voice & Audio” et enfin cliquez sur “Delete”. Pour l’enceinte d’Amazon, allez vers amazon.com/myx, cliquez sur l’onglet “Your Devices”, sélectionnez votre appareil Alexa puis cliquez sur “Manage voice recordings”. Un message pop-up apparaîtra et tout ce que vous aurez à faire sera cliquer sur “Delete”. Cependant, remarquez que supprimer l’historique de votre enceinte connectée peut affecter le côté personnalisable de votre expérience. Jetez un coup d’oeil à ce tutoriel vidéo pour plus d’instructions concernant la suppression de votre historique de compte Amazon Alexa.

Les développeurs pourraient également concevoir une option de protection de la vie privée dès la conception comme Snips. Cependant, leur utilisation est limitée car elle nécessite une connexion internet.

Le compromis entre vie privée/commodité

Etant donné que les taux d’enceintes connectées et d’industries IOT sont en train d’évoluer, il paraît que ces derniers vont devenir de plus en plus présents dans notre vie quotidienne. Par conséquent, il est essentiel de comprendre comment ils fonctionnent et ce qu’il faut faire pour les empêcher de violer la vie privée. En conclusion, oui, théoriquement  ces dispositifs pourraient être une menace à l’intimité. Néanmoins, ils ne sont pas totalement intrusifs, sachant qu’ils enregistrent seulement lorsqu’ils sont activés par une expression spécifique. La probabilité qu’ils relèvent une conversation qu’ils ne sont pas supposés relever et qu’une personne les intercepte est infime. Google, Amazon, et d’autres sites enregistrent nos interactions sur le web depuis des années, et maintenant cela commence à se produire avec des extraits vocaux. Dans la poursuite de la commodité, l’intimité est souvent sacrifiée, et dans ce cas particulier, la commodité passe avant pour nous.

Smartly.ai est un logiciel d’automatisation de la Relation Client.
Nos chatbots soulagent vos équipes, réduisent le temps de réponse et améliorent la satisfaction client.

© 2012-2022 Smartly.AI