Google a récemment dévoilé ses plans pour le développement international de Google Home. Parmi les pays figurant sur la feuille de route de Google pour cet été, on y retrouve la France. Dans la mesure où nous n’avons cessé de brandir le drapeau français pour la technologie vocale depuis 2012, cette nouvelle a suscité un grand engouement au QG parisien de Smartly.ai !

Aspirations internationales avec une stratégie « AI First »

Bien qu’aucune date précise n’ait été avancée pour son lancement dans les quatre pays, il est probable que l’assistant vocal arrivera en été ! Cela pourraiten effetconstituer une manœuvre habile du géant de l’Internet. Alexa a remporté la course vers le marché américain, se taillant ainsi la part du lion sur le marché, et s’est constitué une base solide de développeurs. Ainsi, être le premier assistant intelligent en France, au Japon, en Australie et au Canada pourrait s’avérer très profitable pour Google Home.

Le projet d’expansion internationale a été officiellement annoncé lors de la conférence Google I/O au cours de laquelle le PDG, Sundar Pichai, a également dévoilé la nouvelle stratégie de l’entreprise, une stratégie qui consiste à évoluer d’une société axée sur le mobile vers une entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique. Le but étant de permettre aux assistants numériques – tant les produits que les services – d’anticiper les besoins des utilisateurs et de comprendre leurs attentes, jusque-là impossibles à observer à grande échelle.

Fonctionnalités nouvelles et enrichies

Google I/O a également été l’occasion de révéler un certain nombre de fonctionnalités nouvelles et enrichies qui arrivent chez Google. Parmi celles présentées, il y avait notamment :

Les signaux visuels

Prochainement, le dispositif sera capable d’envoyer des signaux visuels aux téléviseurs et téléphones. Google Home examinera les informations envoyées avant de choisir l’appareil de destination. Par exemple, s’il vous faut un itinéraire, le meilleur support pour le recevoir sera sur votre téléphone. Par contre, si vous avez demandé la météo ou à consulter votre agenda, les images seront alors envoyées sur votre téléviseur.

Google Home en France

L’Assistant proactif

Google Home sera en mesure d’anticiper pour vous en consultant votre agenda et vos données personnelles. Au départ, cette fonctionnalité sera utilisée pour des choses simples mais importantes (rappels, changements relatifs à un vol, circulation…), puis développée davantage.

Les appels en mains libres gratuits

Cette fonctionnalité a été annoncée pour les États-Unis et le Canada, et permettra à l’utilisateur d’appeler n’importe quel téléphone mobile ou fixe sans aucun réglage préalable ! La capacité de Google Home à identifier des voix multiples signifie qu’il peut reconnaître des noms autres que des noms propres, tel que « Maman ». Les utilisateurs auront le choix de passer leurs appels en utilisant un numéro privé ou à partir de leur propre numéro de téléphone mobile. Il est vrai que cette fonctionnalité aurait généré plus de buzz si Amazon n’avait pas déjà révélé qu’Alexa peut aussi émettre des appels. Cependant, Alexa ne peut communiquer que d’appareil à appareil ou d’appareil à application. Google utilise son infrastructure et son savoir-faire issus de Google Voice pour faire de l’appel une démarche fluide, en mains libres.

Le support de divertissement enrichi

Outre le service musical Spotify, Google Home sera bientôt compatible avec d’autres plateformes musicales populaires, telles que Deezer et SoundCloud. Et en plus d’être capable de diffuser en streaming Netflix, YouTube et Google Photos vers les téléviseurs, Google Home sera maintenant compatible avec encore plus de services de divertissement, comme HBO Now et Hula.

Sans oublier les développeurs !

La structure Alphabet Inc. a également utilisée sa conférence I/O destinée aux programmeurs pour annoncer (de la même manière qu’Amazon l’avait fait avec sa plateforme Alexa) qu’elle a ouvert dans son intégralité l’interface de programmation applicative Google Assistant aux développeurs. Ce qui veut dire qu’ils ont la possibilité de créer leurs propres commandes et réponses vocales qui contrôlent le dispositif local. L’API Google Assistant déploiera la plateforme « Voice First » vers plusieurs nouveaux équipements, appareils, automobiles, ainsi que vers d’autres produits. Les fabrications seront aussi éligibles à un logo et registre « Google Assistant Building-in ». Environ 7.000 participants à la conférence se sont vus offrir gratuitement une enceinte Google Home ainsi que des crédits d’une valeur de 700$ pour son service de cloud-computing. Google espère que ces développeurs les utiliseront pour à la fois concevoir et tester de nouvelles applications à commande vocale (connues sur le nom de Actions sur Google) pour l’Assistant.

La course à l’assistant numérique

Bien qu’Amazon ait une longueur d’avance avec Alexa, Google semble être en passe de rattraper son retard et met tout en œuvre pour gagner des parts de marché. Pourtant, la course est loin d’être terminée : n’oublions pas les assistants IA d’Apple et de Microsoft, ainsi que Djingo, récemment annoncé par Orange en France, qui constitue le premier assistant entièrement conçu et développé dans l’Hexagone. Quoi qu’il en soit, son arrivée imminente en France est une grande nouvelle pour le marché de l’IA et pourrait constituer un virage déterminant permettant d’accroître son adoption en Europe !

PS: Suite à l’annonce nous avons préparé un Meetup spécial: Tout ce que vous devez savoir sur Google Home et Google Assistant. On vous y attend nombreux 😉

Smartly.ai est un logiciel d’automatisation de la Relation Client.
Nos chatbots soulagent vos équipes, réduisent le temps de réponse et améliorent la satisfaction client.

© 2012-2022 Smartly.AI